Mise à jour coronavirus: prolongation du droit passerelle de reprise fédéral

Dans le cadre de la crise liée au coronavirus, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de soutien.

Mise à jour coronavirus: prolongation du droit passerelle de reprise fédéral

Dans le cadre de la crise liée au coronavirus, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures de soutien. Le droit passerelle "de reprise", qui était initialement prévu jusqu'à la fin octobre 2020, sera prolongé jusqu'au 31 décembre 2020. Les conditions d'octroi de ce droit passerelle restent inchangées. Ainsi, il faut avoir dû resté fermé pendant au moins un mois en raison des mesures liées au coronavirus, et être resté sous pression pendant le redémarrage de l'activité (par exemple, heures d'ouverture restreintes, nombre de clients limité, etc.) Enfin, la période de reprise doit également être caractérisée par une perte de chiffre d'affaires d'au moins 10 %.

Le droit passerelle de reprise est accordé, entre autres, aux travailleurs indépendants à titre principal. Les administrateurs - personnes physiques d'une société peuvent également le demander en leur nom propre. Le montant de la prestation reste inchangé et s'élève toujours à 1 291,69 € pour un travailleur indépendant célibataire, et à 1 614,10 € pour un travailleur indépendant avec une personne à charge. Ce droit passerelle peut être combiné avec d'éventuelles mesures de soutien régionales complémentaires, mais pas avec le droit passerelle de crise fédéral.