Mise à jour coronavirus: retour de la procédure simplifiée de chômage temporaire

Le 6 novembre 2020, le gouvernement fédéral a décidé de réintroduire la procédure simplifiée de chômage temporaire, pour tous les employeurs et salariés, du 1er octobre 2020 au 31 mars 2020.

Mise à jour coronavirus: retour de la procédure simplifiée de chômage temporaire

Le 6 novembre 2020, le gouvernement fédéral a décidé de réintroduire la procédure simplifiée de chômage temporaire, pour tous les employeurs et salariés, du 1er octobre 2020 au 31 mars 2020. Concrètement, cela signifie que, depuis lors, tout chômage temporaire résultant de la crise du coronavirus est à nouveau considéré comme résultant d'un cas de force majeure. Tous les employeurs en bénéficient. Les travailleurs qui ne sont pas malades mais qui doivent (p.ex.) rester en quarantaine à la maison peuvent désormais aussi être mis au chômage temporaire pour cas de force majeure.

Le chômage temporaire implique la suspension totale ou partielle du contrat de travail. Dans ce dernier cas, le salarié travaille donc encore quelques jours par semaine. Le salarié a droit à une allocation de chômage correspondant à 70 % de son salaire mensuel brut, avec un plafond de 2 754,76 €, et à une allocation supplémentaire de l'ONEM de 5 € par jour.